_ 118, an ordinary closure

View all photos



Le site industriel des Produits Céramiques de Touraine (PCT) de Selles-sur-Cher occupe 15 hectares sur le territoire de la commune. Plus de 1000 personnes y travaillaient au début des années 90. Suite à la délocalisation de la production en Italie et en Pologne, les 118 derniers salariés ont été licenciés à l'été 2010.

Devant l'usine PCT de Selles-sur-Cher. Après l'annonce de fermeture du site, les 118 salariés ont voté à l'unanimité pour la grève. Ils se relaient pour bloquer les expéditions. Le directeur du site a été brièvement sequestré dans les locaux administratifs.

Manifestation des salariés de PCT dans les rues de Selles-sur-Cher contre la décision de délocaliser la production en Italie et en Pologne.

Un ouvrier de l'usine PCT de Selles-sur-Cher sur le piquet de grève.

Piquet de grève devant les locaux administratifs.

Jacques Vacher, contremaitre responsable cuisson, licencié suite à la délocalisation de l'usine PCT de Selles-sur-Cher.

Depuis 20 ans plusieurs chaînes de production ont été démantelées, pour "rester dans la course". Près de mille personnes employées dans l’usine dans les années 80, et à la fin, seulement 118. Des autres, de ceux d’avant déjà partis, il ne reste plus que quelques graffitis sur les casiers des vestiaires. Usine PCT de Selles-sur-Cher.

Cantine de l'usine pendant la grève. Usine PCT de Selles-sur-Cher.

Paulo Rodriguez, contremaitre, responsable de la maintenance, 10 ans d'ancienneté, licencié suite à la délocalisation de la production en Italie et en Pologne. Usine PCT de Selles-sur-Cher.

Catherine Omont, émailleuse, 53 ans, 35 ans d'ancienneté, dans un atelier désaffecté de l'usine PCT de Selles-sur-Cher.

Eviers avant émaillage. Usine PCT de Selles-sur-Cher.

Un robot d'émaillage à l'arrêt dans l'usine PCT de Selles-sur-Cher.

Prototype dans l'atelier de modelage. Depuis l'annonce de la fermeture de l'usine, les salariés refusent de travailler sur la conception de nouveaux produits. Usine PCT de Selles-sur-Cher.

Receveurs de douche avant émaillage. Usine PCT de Selles-sur-Cher.

Les précédents démantèlements ont fait place nette. Aux poutres, des marques noires, brûlées. Anciens points d’accroche des machines soudées, aujourd’hui démontées. Usine PCT de Selles-sur-Cher.

Une habitante de la cité ouvrière, face à l'usine des Produits Céramiques de Tourraine.

Un habitant de la cité ouvrière, face à l'usine des Produits Céramiques de Tourraine.

Françoise et Cornélius Van der Ploeg, retraités de l’usine, dans le jardin de leur pavillon. Comme les autres habitants de la cité qui jouxte l'usine, ils s'inquiètent pour l'avenir du site industriel.

"La solidarité des habitants, c’est ça qu’on n’a pas eu, quand Matra a fermé à Romorantin. Matra, c’était une enclave dans la ville, on n’était pas bien vus. On n’a pas réussi à engager les gens avec nous. Résultat, on a rien obtenu. De l’argent, c’est-à-dire rien. Il n’y a qu’une chose qu’il faut demander, c’est de l’emploi." Pierre Bertoux, responsable CGT régional.

Vue du clocher de Selles-sur-Cher depuis le toit de l'usine PCT de Selles-sur-Cher.

Deux étages entiers de l'usine sont déjà déserts. Usine PCT de Selles-sur-Cher.

Rebut de production. Usine PCT de Selles-sur-Cher.

Produits avant émaillage. Usine PCT de Selles-sur-Cher.

"Il y aurait de quoi faire des belles salles de bal,là-dedans... Y en a qui font des musées pour présenter les savoir-faire industriels de leur région, pourquoi on le ferait pas, nous? On pourrait installer un bowling. Ou bien un circuit de kart... Ou alors, un grand centre commercial, mais qui viendra acheter?" Salle de stockage des moules dans l'usine des Produits Céramiques de Touraine.

Début de la grève en juin 2010. Dans l'usine, les ateliers sont déserts.

Elus de la Communauté de Communes lors d'une manifestation des salariés de l'usine PCT de Selles-sur-Cher.

Manifestation des salariés de PCT dans les rues de Selles-sur-Cher contre la décision de délocaliser la production en Italie et en Pologne.

Désarmé face à la fermeture, Joël Graslin, maire de Selles-sur-Cher, tient dans ses mains un échantillon des produits fabriqués dans l'usine des Produits Céramiques de Tourraine. C’était le jeu préféré des petites filles, des salles de bains complètes taille poupée.

Salle de stockage des moules dans l'usine PCT de Selles-sur-Cher.